Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , ,

Certes ce virus n’a pas la couleur magenta, thème du mois de mars, mais comment ne pas aborder le sujet ?

Je dois dire que je suis catastrophée de voir nos concitoyens ne pas respecter les consignes de base. Hier, il y avait foule dans les parcs à Paris, certes, il faisait beau, mais il était bien question de « distanciation sociale » pour éviter les contaminations.

Une jeune fille a dit au micro d’un reporter tv : « il faut bien vivre, et en plus, je suis jeune ! ». Elle risque de prendre plutôt son ticket pour l’au-delà.

Notre Président Emmanuel Macron va faire une nouvelle déclaration ce soir : on attend le report du 2e tour des municipales et davantage de confinement, certainement des frontières fermées comme font nos voisins.

Nous vivons des temps inédits sur le plan international. Nous n’avons pas connu la guerre, mais voilà que nous nous retrouvons dans la guerre d’un virus, un ennemi invisible. Nous étions loin de nous en douter avec nos voeux de début d’année.

D’après les spécialistes, nous pouvons être porteurs du virus « asymptomatiques », c’est-à-dire sans présenter la fièvre, les courbatures, mais contagieux, d’où la gravité de trop se promener, à droite ou à gauche.

J’espère que nos compatriotes vont se montrer plus respectueux des consignes, sinon si le confinement est étendu, ce sera la police qui va les remettre au pas dans les rues.

Je ne sais quand nous pourrons voyager à nouveau. Les Chinois ont mis 45 jours afin de faire baisser la contamination et les malades de façon très significative, donc il faut tabler jusqu’à fin avril.

Je vous partage des bougainvillées de Fuerteventura. Surtout prenez soin de vous, rappelez à vos proches les consignes, et pour finir sur une note un peu plus légère, voici la tenue idéale pour aller chercher le pain (photo issue d’internet).

 

C’était ma participation au Lundi Soleil de Bernie pour cette semaine :