Étiquettes

, , , , , , , , ,

Je crois que décidément le mois de mai n est pas seulement celui des ponts, mais aussi des fleurs.

Aujourd’hui grand ciel bleu, mais petite fraîcheur à l ombre.

Je me suis décidée à faire faire des analyses de sang, puisque je dois les faire maintenant tous les deux mois et que j’ai rendez-vous lundi pour le suivi biopsie avec le nephrologue.

Je ne sais pas si c est l effet des ponts, mais je pensais avoir les résultats dès ce soir, mais no news.

Pas de nouvelles non plus côté de l hôpital, l interne dont j avais le mail ne m a pas répondu pour le résultat de la biopsie. J ai dû appeler l hôpital pour savoir ce qu il en était, mais il n y avait aucun chef de clinique disponible cet après-midi , donc il faut que je rappelle lundi à 9 h30 et j ai rendez-vous à 11h30 chez le toubib.

Je me suis dit que je voulais pas aller chez le spécialiste sans qu il ait eu les résultats, avancer les 48 euros de consultation que la CPAM tarde toujours à me rembourser en me deduisant tout un tas de participations forfaitaires et ne pas pouvoir parler de l objet de la visite, les résultats de la biopsie. Le cadre de l hôpital m a dit que s il ne les avait pas, ils lui enverraient par fax.

Je ne comprends pas d ailleurs que les hôpitaux n envoient pas les résultats d’examen systématiquement au patient. En mars on m a pris 20 fioles de sang à l hôpital, pour faire certaines recherches, et aucun résultat communiqué ! Normalement tout patient a accès à son dossier médical. J ai déjà dû mettre les points sur les i à la justice pour les expertises psy, surtout pour constater quand j ai fait intervenir la hiérarchie que la soit disante « expert » avait raconté n importe quoi sur ma vie et m avait inventé une maladie, histoire de dédouaner l employeur ce qui est un véritable scandale médical 😞.

Le contexte n est pas le même avec ma biopsie, mais comme plusieurs spécialistes sont intervenus sur mon dossier, je me demande si les résultats ont bien été adressés à la bonne personne.

Les ennuis medicaux ne sont déjà pas drôles, mais s il faut en plus y ajouter la complexité administrative.

Enfin, je vais essayer de me détendre ce week-end. Paris et sa région semblent toujours désertés.

Publicités