Mots-clés

, , , , , ,

Dès qu’on relâche la pression comme après ce week-end de Pâques, il est certain que les choses finissent par se bousculer.

Comme par exemple l’hôpital qui m’envoie un dossier de pré-admission à remplir avec quantité de documents à déposer soit à l’hôpital dès réception, ou à envoyer par le web, sauf qu’il est indiqué qu’il faut que ce soit fait 15 jours avant l’entrée à l’hôpital, sinon je devrais payer le séjour, les soins… Or, j’ai reçu le dossier hier au soir, je l’ai lu en transversal, puisqu’il n’était pas dans mes intentions de m’y mettre tout de suite, quand ce matin, je me suis aperçue que j’étais déjà à moins 15 jours de mon hospitalisation. J’ai bien sûr essayé d’appeler le service admissions de l’hôpital, mais aucune réponse, et j’avais en plus un rendez-vous à honorer.

De même, j’ai décroché une mission pour samedi, et le dossier des consignes ne m’a été envoyé ce soir qu’à 17h, j’étais dans le métro. A l’ouverture des pièces jointes, je m’aperçois, qu’il y a d’une part 129 pages à lire et d’autre part, 121 ! Et bien sûr, demain, je me suis engagée pour autre chose, donc je ne serai pas là toute une partie de la journée.

Demain matin, j’essaierai de joindre l’hôpital, sinon je leur enverrai un mail pour leur dire que je ferai le nécessaire ce week-end, et qu’il n’est pas question que je paie quoi que ce soit ! C’est comme pour le dossier de retraite, l’administration est très lente quand il s’agit de traiter les dossiers, 3 semaines rien que pour réceptionner une lettre (sécurité sociale), et nous il faudrait que nous soyons au garde à vous devant notre boîte aux lettres, et que nous annulions tout notre programme pour les passer en priorité. En plus, avec le week-end de Pâques de 3 jours, le courrier a été distribué en retard, parti le 28 mars en courrier prioritaire, il est arrivé le 4 avril, donc il a mis une semaine, en plus d’attendre une semaine que l’on me rappelle pour fixer le rendez-vous.

En plus la secrétaire m’a dit que je recevrai un courrier, mais ne s’est pas étendue sur tous ces papiers à fournir. J’ai dû faire un petit séjour dans un clinique, je n’y ai pas passé la nuit, il y a un peu plus de  dix ans, et je ne me souviens pas du tout, qu’il y avait encore toutes ces paperasses à remplir.

Et en plus, on n’a pas droit d’utiliser son mobile, il faut téléphoner via un prestataire, communication payante. De même pour la télévision, service payant ! Et je ne parle pas de la « nuit d’hôtel » à l’hôpital pour 50 euros en chambre individuelle.

Je considère que l’on doit partir décontractée pour se faire charcuter, là, ce n’est déjà pas le cas !

Décidément rien n’est simple !

 

Publicités