Mots-clefs

, , , , , , , , , , ,

Samedi dernier, Sandrine Rousseau venait sur le plateau de l’émission de Laurent Ruquier sur France 2 « On n’est pas couché »  pour présenter son livre intitulé « Parler ». Ce livre fait suite à sa dénonciation d’agressions sexuelles qu’elle aurait subies de la part d’un homme politique, Denis Baupin.

Bizarrement la nouvelle chroniqueuse, Christine Angot, écrivain qui, elle, a vécu l’inceste de la part de son père s’en est pris violemment à elle.

Alors que Yann Moix reprochait à Sandrine Rousseau d’avoir écrit un livre davantage politique que de raconter sa propre histoire, Christine Angot, elle, s’est indignée quant à l’association fondée par Sandrine Rousseau dont le but était selon elle de recueillir la parole.

Alors, Christine Angot s’est énervée : « accueillir la parole » ! Sandrine Rousseau lui a dit que voulez-vous faire ? Christine Angot lui a répondu « On se débrouille », et elle s’est mise à menacer de retourner dans sa loge, provoquant les larmes de Sandrine Rousseau qui a dit que c’était violent.

Il faut savoir qu’ONPC est une émission enregistrée, et selon le débriefing fait dans les émissions médias, on a appris qu’en fait, à un moment donné, Christine Angot est vraiment partie dans sa loge provoquant une coupure de 20 mn d’arrêt dans l’enregistrement de l’émission. C’est la productrice de l’émission, Catherine Barma,  qui serait allée la rechercher dans sa loge.

Dans une interview récente, Christine Angot a prétendu qu’elle était allée dans sa loge parce que le public la huait.

J’étais contente de l’apprendre, car lors de la diffusion curieusement, on n’entend pas un mot, ni une huée sur le plateau pendant l’affrontement. Même Sheila, la seule femme sur le plateau, n’a pas dit un seul mot de réconfort, essayer de s’interposer.

J’ai été choquée de ces images, car cela me rappelle ma propre histoire avec ma société, où personne ne s’est inquiété de moi, et même les infirmières de la société ont failli m’enfermer dans l’infirmerie, m’ayant oubliée dans mon lit, sans elles-même me dire un mot sympathique, alors qu’elles étaient tout à fait au courant des conditions de travail dans mon département.

Donc ce mutisme tout autour m’ont surprise.

Evidemment les réseaux sociaux se sont emparés encore de l’histoire, il y a eu encore des plaintes auprès du CSA. Certains demandent le départ de Christine Angot qui n’est pas très aimée, il faut bien le dire, mais comme Léa Salamé une ancienne chroniqueuse l’a dit, c’est le jeu de certains de faire virer des gens de la télévision.

A la décharge de Christine Angot, je voudrais dire que les « victimes », mot dont elle ne veut pas, elle dit « personne », ont tellement de souffrance en elles par rapport à l’événement, que leurs réactions dépassent l’entendement, paraissent disproportionnées. Il m’est arrivé de me faire virer de groupes Facebook ou de forum à cause de cela, même des groupes spécialisés dans le domaine, ce qui prouve à quel point il est difficile même entre victimes de mêmes faits de pouvoir échanger, comme ce fût le cas entre Christine Angot et Sandrine Rousseau.

Sandrine Rousseau, qui est décidément une femme très bien, n’en veut pas à Christine Angot qui est allée la voir dans sa loge après l’émission.

Ce qui est curieux, c’est que Laurent Ruquier lui-même l’animateur, l’arbitre, qui est excellent dans ce rôle, n’est pas intervenu.

Depuis, au cours de la semaine, il y a eu des réactions diverses : la Ministre chargée des Droits des Femmes, Marlène Schiappa a, elle-même, saisi le CSA. La direction de France  2 a fait savoir elle aussi qu’elle n’adhérait pas au traitement qu’avait subi Sandrine Rousseau, mais il semble que Christine Angot restera dans l’émission.

Laurent Ruquier, quant à lui, n’a fait aucun communiqué, préférant réserver sa réaction à l’émission diffusée ce soir, histoire de faire un peu le buzz.

Comme d’autres de mes contacts sur internet, j’ai signé la pétition émise qui demandait des excuses vis-à-vis de Sandrine Rousseau.

A cette heure, la pétition pour les excuses que vous trouverez ici a recueilli 126 404 soutiens.

Donc nous verrons la suite ce soir… Apparemment, il y a eu un enregistrement du communiqué de façon exceptionnelle, témoignant de l’embarras provoqué par cette histoire.  (http://www.lexpress.fr/culture/tele/onpc-la-mysterieuse-declaration-de-ruquier-apres-le-clash-rousseau-angot_1949936.html).

Je trouve quand même que Christine Angot a tort de mettre en cause les huées du public, elle est partie en vrille toute seule. Les chroniqueurs de Ruquier se font régulièrement huer, donc là, c’est une mauvaise excuse.

Denis Baupin, lui, de son côté demande un droit de réponse.

La plainte en justice de Sandrine Rousseau n’a en effet pas abouti car elle était hors délai. Une victime de ce type de fait (agressions sexuelles et non viol) avaient en effet 3 ans pour porter plainte, maintenant ce délai a été porté à 6 ans.

Je me demande encore comment des victimes peuvent attendre autant de temps pour déposer plainte, il faut bien y réfléchir, car c’est un parcours du combattant, surtout qu’il s’agit d’avoir des preuves et des témoins, mais souvent dans ce cas de figure, il n’y en a pas, donc comment le prouver ?

Dans l’affaire, Denis Baupin, il y a eu d’autres plaintes, donc le Monsieur serait coutumier du fait. Pour l’instant aucune plainte n’a abouti à une condamnation.

A lire sur le sujet :

https://www.ouest-france.fr/medias/france-2/onpc-une-petition-pour-des-excuses-publiques-la-deputee-sandrine-rousseau-5286883

http://www.marieclaire.fr/onpc-coupe-la-colere-de-christine-angot-mais-conserve-les-larmes-de-sandrine-rousseau,1237527.asp

http://www.huffingtonpost.fr/2017/10/02/onpc-les-reactions-politiques-au-clash-entre-christine-angot-et-sandrine-rousseau_a_23229495/

https://www.ouest-france.fr/medias/television/onpc-christine-angot-epargnee-par-france-2-et-sandrine-rousseau-5291347

http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/onpc-christine-angot-s-explique-sur-son-echange-avec-sandrine-rousseau-05-10-2017-7310934.php

http://www.programme-tv.net/news/tv/162647-clash-angot-rousseau-dans-onpc-eric-naulleau-defend-christine-angot-sur-sa-reaction-video/

Publicités