Mots-clefs

, , , , , , ,

Une humeur maussade fatalement pour moi, puisque la fraîcheur ambiante annonce infailliblement des jours plus froids.

Après un lever à jeun pour cause de prise de sang, un tour de marché, la visite à mes deux banques pour transfert d’argent, l’achat de tickets de métro, un tour au parc pour profiter du bon air, un peu frais, je suis rentrée pour m’installer à mon ordi, mais je crois que je ne vais pas tarder à faire une petite sieste, car mes yeux se ferment.

Quelques heures plus tard…

Voilà, au final, j’ai dormi de longues heures, il faut dire que j’ai été très active encore cette semaine, et malheureusement, je fatigue vite.

A part cela, je suis officiellement en retraite depuis hier. J’ai reçu le premier avis de calcul, et par rapport à l’estimation faite, la mauvaise surprise est que je toucherai moins. Il va falloir s’adapter, pourtant je n’avais pas l’impression de faire des folies.

Il est certain que les dix dernières années de maladie sont manquantes. Dans certaines entreprises, on fait la fête quand on part en retraite, on touche même une prime très conséquente, mais pour moi, rien que mes yeux pour pleurer.

J’attends toujours l’avis de la retraite complémentaire qui prend son temps, ne s’affole pas, après m’avoir mis la rate au court bouillon pour rechercher des papiers qu’au final, ils avaient.

J’aurais jamais imaginé mon départ en retraite comme cela, même dans mes pires cauchemars, mais cela fait dix ans que je me fais du souci à ce sujet, donc quand cela arrive le choc est moins violent.

Et vous, si vous êtes encore en activité, votre retraite, vous y pensez déjà ?

 

Publicités