Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , ,

Adieu belles plages normandes, air sain, parfois vif !

Plage de Villers-sur-Mer (Calvados) au crépuscule le mercredi 23 août 2017

Il faut ranger les valises, les vêtements dans les placards, faire de la lessive, payer les factures, reprendre contact avec la réalité, car en vacances, tout est légéreté. On peut dire : je verrai cela plus tard…

Le pire pour moi à cette époque de l’année, c’est de se dire qu’inéluctablement, nous allons plonger vers l’hiver, avec des températures plus fraîches, jusqu’à plus froides, le jour de moins en moins long, jusqu’au prochain printemps.

Je crois que la cigogne s’est trompée, j’aurais dû naître aux Antilles, où il fait toute l’année 23 à 26°.

Demain, je reprends mes activités, je vais revoir copains et copines, la consolation, c’est de se dire que nous sommes tous logés à la même enseigne.

C’est bizarre, car lorsque je travaillais au rythme normal, je prenais de préférence mes vacances en septembre, car les tarifs étaient plus avantageux. Cela ne me coûtait pas de travailler pendant le bel été, mais à cette époque-là, j’avais aussi une autre énergie.

Je sais que beaucoup sont d’ores et déjà rentrés pour préparer notamment la rentrée scolaire, ou reprendre tout simplement le travail, car les vacances ne sont pas éternelles.

Moi,il va falloir que je m’acclimate à ce mot « retraite ». J’ai reçu une convocation de l’Assurance Maladie pour parler de ce passage, il était temps. Je crois qu’ils vont m’entendre parler du pays.

Et vous, dans quel état d’esprit vous trouvez-vous à cette époque de l’année ?

 

Publicités