Étiquettes

, , , , , , , ,

D’abord impossible de m’endormir, et vous ne savez pas pourquoi ? mon virement mensuel n’a pas été encore crédité, et je dois partir dimanche, donc sans argent, pas de vacances, comme « pas de bras, pas de chocolat ! ».

Résultat, sur le petit matin, n’en pouvant plus de ne pas dormir, j’ai pris un « endormisseur », or, l’effet n’a eu lieu que plusieurs heures plus tard au moment où je devais me lever, si bien que je n’ai même pas entendu le réveil. J’ai ouvert les yeux à 9h50 alors que j’étais attendue à 9h. (grosse confusion de ma part, je n’aime pas cela !).

De dans mon lit, j’ai passé mes appels pour vérifier avec ma banque si mon virement ne se baladait pas sur les ondes, mais rien à l’horizon. J’ai aussi appelé l’organisme payeur qui m’a dit que mon virement était bien parti, que je n’étais pas la seule à appeler  ! Sur leurs écrans, il est bien indiqué que le virement avait été fait le 2 juin avec date de valeur le 8 juin, donc où il est le problème, sinon qu’à la banque !

Inutile de dire que je déteste cela. Si le virement n’arrive pas entre demain et samedi (il n’y a pas d’opérations le dimanche, je suis obligée de tout annuler !).

Je ne vous dis pas dans quel état je me trouve. C’est quand même incroyable, cela fait des mois que j’ai tout organisé, et il faut encore qu’un problème bancaire survienne.

Si c’est le cas, j’annule vraiment le tout et je demande à la banque et à l’organisme de me rembourser tous les frais et le préjudice. A mon avis, c ‘est encore la banque qui a dû allonger les délais à cause du lundi de Pentecôte.

Je me suis aperçue au passage que maintenant elle me débitait des frais quand j’utilisais des DAB (distributeurs automatiques) qui ne sont pas de leurs enseignes. Pour l’instant, ce n’est pas grand chose, mais je pense qu’au fil du temps, avec les augmentations de rigueur, cela peut faire une petite somme non négligeable.

C’est fou comme certains savent se faire de l’argent sur le dos des autres, sans que ceux-ci puissent se défendre. Je crois que la plupart des banques le font.

J’ai appelé mon contact pour présenter mes excuses pour la défection du jour, totalement involontaire, mais il faut dire que je ne peux avoir un tel rythme surtout avec ce dossier de retraite, c’est trop de stress et de fatigue pour moi.

D’ailleurs la personne que j’ai vu mardi pour remettre mon dossier de retraite (complémentaire uniquement, j’en ai encore trois autres à remplir), et qui m’a accordé une heure, et pas 20 mn comme la précédente, m’a rappelée aujourd’hui pour me dire, que pour les indemnités journalières, il ne leur manquait qu’une période de six mois, celle justement où mon cher employeur retenait la régularisation de mon dossier auprès de la CPAM après licenciement, tout cela pour bien me mettre du mal, au cas où j’aurais la subtile idée de mettre fin à mes jours, ce qui leur aurait bien débarrassé le plancher !

Au cours de ce rendez-vous, j’ai pu m’apercevoir qu’ils avaient aussi les périodes de chômage : alors pourquoi me les demander ?

Pour le bulletin de salaire manquants, outre les deux dont je me suis occupée aujourd’hui en demandant des attestations employeur (ceux du public), la conseillère m’a dit que c’est eux qui allaient faire les recherches, alors pourquoi cela fait-il deux mois que je passe des heures et des heures à tout rechercher ? Franchement, je me demande si eux aussi n’essaient pas de nous décourager, au cas où on renoncerait aux droits à notre retraite. J’avais bien la vague impression qu’ils nous faisaient faire leur boulot.

Bref, le moral n’est pas au plus haut. J’ai quand même retrouvé ma veste polaire orange, et mes claquettes de piscine dont le blanc est devenu marron, de la couleur de l’eau thermale. Si je pars, cela va être encore dans le stress, alors que j’avais bien anticipé, je ne pensais pas que ma banque allait me faire une entourloupette. Peut être le virement arrivera dans la nuit, mais pour l’instant, j’ai l’indication sur l’écran : « aucune opération en cours de traitement ».

Croisons les doigts, mais jusque là, je vais me sentir mal !

 

Publicités