Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

Nous voilà avec cette sympathique animation, et des mots pas faciles à place : kakatoès, kalachnikov, kamasutra.

C’est l’histoire d’un kakatoes que ses maîtres très jeunes, très épris, très fougueux, ont eu la saugrenue idée d’appeler Kamasutra.

Un jour qu’il faisait tranquillement sa sieste sur son perchoir, baigné dans la douce lueur de la véranda, il entendit un bruit. C’était un cambrioleur qui s’était cru seul, jusqu’à ce qu’il entende une voix lui dire : « je vais te la faire bouffer ta kalachnikov ! ». Pensant que la maison n’était pas vide comme il le croyait, le cambrioleur a détalé sans demander son reste.

Kamasutra s’était seulement contenté de répéter les paroles de son maître quand il regardait à la télévision le compte rendu des attentats que la France a connu fin 2015.

Ses maîtres remarqueront bien en rentrant que la serrure de la maison avait été forcée, et leur plus grande frayeur a été qu’on leur ait volé leur kakatoes, mais celui-ci les a accueillis paisiblement sans pouvoir leur raconter ses hauts faits. Ses maîtres firent mettre une alarme avec vidéo surveillance dans leur maison pour être sûrs que Kamasutra ne soit pas dérangé en pleine sieste, ce qui est un sacrilège. Le mystère demeura, sauf que quelqu’un quelque part se souviendra toujours de cette voix venue d’ailleurs qui l’avait pris la main dans le sac, se demandant même si elle n’était pas d’origine divine. Depuis, il n’a jamais plus essayé de cambrioler une quelconque maison, est allé à Pôle Emploi et a accepté un job dans la police municipale.

C’était mon histoire très morale pour l’animation de Domi avec le blog de tous les défis et l’annuaire pour les nuls ! Je vous souhaite un excellent mardi bien ensoleillé.

Publicités