Mots-clefs

, , , , , ,

goodbye-little-lucy-rip

Je vous en avais parlé dans un article récent (ici) que j’avais pris l’habitude de suivre sur Instagram l’évolution d’un chaton nommé Lucy. Celle-ci avait des problèmes neurologiques, mais elle récupérait bien grâce à l’amour et à l’attention de la famille d’accueil qui s’occupait d’elle aux Etats-Unis (Seattle).

Elle avait appris à manger seule, elle jouait beaucoup, et cette nuit, quand je me suis connecté au compte (celui-ci), je suis tombée sur un message disant que Lucy avait eu une crise et qu’il avait fallu l’emmener au vétérinaire d’urgence. Déjà beaucoup de réactions et d’inquiétude de la part des abonnés, et ce matin au réveil, la nouvelle est tombée, en raison des dommages importants, le vétérinaire et l’association qui s’occupaient de Lucy ont dû prendre la douloureuse décision de l’euthanasier.

Ce matin, en me préparant, en appliquant ma crème de jour, je me suis aperçue que j’avais une larme qui dégoulinait de ma joue. C’est idiot, il y a tant de malheurs sur cette terre sur lesquels on pourrait pleurer, il faut que je pleure (comme beaucoup d’autres) sur la mort d’un chaton…. Je trouve que la vie est décidément cruelle et injuste même pour les chatons. D’ailleurs certains animaux ne connaissent que la torture et on le sait bien !

La consolation est qu’elle a eu beaucoup d’amour au cours de sa courte vie, et qu’elle en apporter beaucoup de joie à beaucoup de personnes un peu partout dans le monde. Elle devenait de plus en plus « fluffy », c’est à dire à longs poils, et je l’imaginais déjà grande.

Elle avait reçu beaucoup de propositions d’adoption, même du Canada, et le destin en a décidé autrement, la maladie a eu raison d’elle !

Voir la publication sur Instagram qui annonce son décès, avec les nombreuses réactions de ceux qui avaient pris l’habitude de la suive : https://www.instagram.com/p/BPeGp9LBQWl/?taken-by=foster_kittens

Je suis aussi un autre chaton appelé Bunny qui a une maladie de peau, telle que sa queue ressemble à celle d’un rat, j’espère que Bunny, elle, pourra arriver à l’âge adulte sans encombre (voir ici). En tout cas, sa famille d’accueil s’en occupe bien, elle aussi, avec beaucoup d’amour.

Ces animaux apportent tant, mais comme dit ma maman, ce sont des petites bêtes à chagrin.

 

Publicités