Mots-clefs

, , , , , , , ,

Moi, je suis prête à fond. J’ai repoussé un voyage rien que pour cela, être scotchée à mon écran, comme une grosse bernique.

rio-1512643_640

La cérémonie d’ouverture aura lieu ce vendredi (oui nous sommes déjà vendredi 5 août il est 0h44), sur France 2 à 23h00.

Les qualifications de foot ont déjà commencé. Nous verrons peu d’athlètes russes pour cause de dopage, mais 271 quand même d’après un communiqué du CIO du jour.

J’aurais aimé aller sur place, le Brésil, me fait rêver, la samba, la fête… mais il aurait fallu un gain à la loterie, un héritage d’un oncle d’Amérique que je n’ai pas, un simple malentendu.

Toutefois, je me demande si parfois, ce n’est pas mieux d’être devant la télé. Le site de référence est celui de France2 qui couvre l’événement « sport par sport » : http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques

Je pensais que les directs à cause du décalage auraient lieu seulement la nuit en 2e partie de soirée, mais en fait, non, il y a des épreuves en direct dès 14h.

Il va falloir que j’organise mes activités tout autour.

Je suis toujours en phase d’adaptation avec Windows 10 : aujourd’hui je me suis aperçue qu’il m’avait viré le logiciel Paint que j’ai dû recharger. Je verrai si je peux enfin aller chercher ma nouvelle imprimante demain.

J’ai travaillé aujourd’hui sur mon dossier maudit, les déclarations de l’employeur, je me demande comment on peut vivre avec de tels mensonges. J’ai constaté qu’il avait eu droit à un traitement de faveur de la part de la police : reçu à deux personnes et possibilité d’envoyer la chronologie des faits quelques jours plus tard par mail, alors que tous les autres doivent tout débiter en direct devant le brigadier chargé de l’enquête. Il y a toujours « deux poids, deux mesures », c’est clair.

C’est quand même incroyable que le médecin du travail me retire du travail pour me mettre dans le lit de l’infirmerie, qu’il déclare officiellement à l’employeur que je suis en souffrance, qu’il faut réévaluer mon poste, et que la seule réaction de l’employeur est de m’envoyer à domicile me sachant en arrêt une lettre remplie de mensonges et de menaces sur mon emploi.

Publicités