Mots-clefs

, , , , , , , , , , , ,

arbres de printemps

Avez-vous déjà eu cette impression terrible que votre coeur est tourmenté, votre tête préoccupée, alors que tout autour, la nature resplendit, le soleil vous frôle le visage, et vous n’arrêtez pas à vous mettre au diapason de l’ensemble, car les soucis vous écrasent ?

Elément positif du jour, même si j’avais la tête ailleurs à cause de cette histoire de rendez-vous avec l’expert psychiatre prévu jeudi, j’ai eu mon rendez-vous avec l’élue vice-présidente de d’organisme bailleur. Nous sommes tombés d’accord sur un modus vivendi, même si on va laisser suivre la procédure. Comme je paie régulièrement mon loyer, il n’y a pas de risque imminent, mais il va falloir que je me rende à certaines convocations qui vont me faire braire. En préparant le dossier, je suis tombée sur un mail de mon ancien avocat sur l’affaire, et je trouve vraiment qu’il était odieux, et qu’il a eu vraiment de la chance que je n’ai pas eu d’énergie à dépenser pour faire une procédure que me conseillait ma protection juridique pour ses manquements : il prétendait que je faisais des polémiques inutiles et que les assistantes sociales avaient tout fait pour m’aider. Sauf que moi, aujourd’hui, j’ai décroché l’accord qu’elles ont été incapables d’établir, pas plus que cet avocat ! 

Depuis hier, je m’arrache la tête sur cette histoire de rendez-vous avec l’expert, et je me suis réveillée ce matin avec la certitude qu’il ne fallait pas que j’y aille, que j’allais encore au devant d’un rendez-vous extrêmement pénible. Il y a 3 ans, j’avais mis 4 mois à m’en remettre, donc il n’en est pas question ! J’ai vérifié : il a reçu un courrier et un mail le 15 novembre 2015 du juge d’instruction, et pas de réponse, donc il y a 5 mois, et maintenant, il a dû recevoir une nouvelle semonce de la part du Procureur Général de la Cour d’Appel, et il réagit enfin (après 3 ans !).beau temps

J’ai passé donc une partie de ma journée à chercher un autre expert, et celui conseillé bizarrement travaillait avant dans le même hôpital que l’expert sus-mentionné. Heureusement, elle n’y travaille plus, sinon il y aurait eu incompatibilité. Elle doit me rappeler demain, et je cherche un moyen d’échapper au rendez-vous de jeudi et d’assurer mon dossier.

Le hic, c’est que cette psychologue n’est pas prise en charge par la Sécu, j’ai téléphoné à ma mutuelle qui ne la prend pas non plus en charge. De toute façon, si le Procureur Général accepte de lui confier cette expertise, celle-ci sera prise en charge dans le cadre des frais judiciaires.

Ce n’est donc pas trop la joie, et quand je suis passée au parc cet après-midi, je me suis assise au banc au soleil, mais le coeur n’y était pas !

Et vous, votre journée ? avez-vous pu profiter du beau temps ?

fleurs au soleil

Publicités