Étiquettes

, , , , , , , , , ,

Comme je vous l’annonçais par mon teaser hier, samedi soir, je me suis rendue sur le plateau de Danse avec les Stars. En effet, la société de casting qui est en charge du public m’a appelée récemment pour une autre émission, et comme j’avais parlé à plusieurs reprises de mon envie d’aller sur ce plateau, j’ai posé la question. Ce fût un échange de bons procédés, j’allais à une autre émission et je gagnais ainsi ma place pour Danse avec les Stars.

Capture loic Nottet Danse avec les Stars

Nous étions convoqués à 17h30, ce qui paraît très tôt, et comme d’habitude, je n’étais pas vraiment à l’heure. En effet, l’endroit était bouclé par des grilles surveillées par des maîtres chiens. J’ai dû faire tout le tour des bâtiments pour trouver l’accès, où il fallait montrer « patte blanche », notamment son invitation. J’ai attendu dans une file d’attente à l’extérieur, et arrivée au niveau des tables, je me suis fait disputer, car j’étais en retard (pas aimable la dame, mais bof, il m’en faut plus pour me faire sortir de mon flegme). Je comprends bien aussi que c’est une question d’organisation et que si tout le monde était aussi indiscipliné que moi, ce serait l’anarchie. Je ne comprenais pas, car je n’étais visiblement pas la seule, sauf que les autres étaient des invités, qui, eux, avaient le droit d’arriver plus tard. Je n’ai pas pipé mot, ne désirant pas m’expliquer sur mon état de santé, ma voix encore fragile et rauque, et le fait que je ne m’étais pas davantage pressée, car je n’avais pas envie de retomber malade, étant de santé fragile, à poireauter dehors dans le froid.

Certains avaient droit à des bracelets de différentes couleurs : bleu, rouge, jaune… certains même avaient droit à des « backstages ». Il a fallu repasser sous des portiques de sécurité, se faire fouiller, « palper », et encore entrer dans une autre salle d’attente, car après avoir laissé les manteaux aux vestiaires, il fallait à nouveau traverser une rue extérieure sur une vingtaine de mètres. Alors, il nous était donné des couvertures dont nous nous couvrions, car nous étions en « tenue de soirée », le dresscode du soir, beaucoup de robes noires pour les femmes, en tout cas le noir était la couleur dominante. Nous traversions par groupes de 10 par 10 accompagnés par un garde de sécurité. A cause du plan « vigipirate », il est évité les grands rassemblements. Arrivée sur place, une hôtesse m’a indiquée une chaise en fond de salle, en me précisant qu’elle reviendrait me chercher pour une place meilleure quand tout le monde serait arrivé, mais je ne l’ai pas revue. Beaucoup des chaises avaient une feuille Disney sur le dossier, donc réservées par la société, certainement pour les membres de leur personnel.

Certains ont été plus malins que moi et se sont glissés aux nez et à la barbe des hôtesses sur des estrades plus élevées pour avoir une vue plongeante sur la piste de danse. J’avais quand même la possibilité de me pencher dans l’allée pour voir le jury de face. Une amie m’a dit que la plus mauvaise place était celle derrière le jury, car il nous cachait tout, sauf qu’au moment du direct les cameramen situés derrière dans l’allée, nous ont demandé de ne pas nous lever pour ne pas gêner les caméras (la totale !). Heureusement que le rang n’était pas plein, car nous avons pu nous décaler et nous lever pour voir. Moi qui avais demandé à avoir une place assise, finalement, j’ai dû pas mal me lever pour voir.

L’idéal bien sûr est d’être installé au premier rang, mais les places sont réservées, il faut certainement connaître quelqu’un. J’ai regardé le replay hier, et on ne voit pas beaucoup le public. Etant donné le plan vigipirate à cause de ces vilains terroristes, il n’y avait plus personne au balcon, donc 250 personnes en moins.

Pendant l’attente, les hôtesses nous ont donné un sandwich et des bouteilles d’eau. J’avais des petits bonbons en plus dans ma poche, pour me donner un peu de peps.

Nous avons enregistré quelques danses du collectif, pour permettre des temps de pause, notamment les changements de tenues des danseurs et des décors. J’ai aimé les voir de près. Les filles ont de superbes jambes, aux mollets bien musclés. Les garçons aussi ont une belle tenue. L’ensemble semblait bien au point, après certainement des heures et des heures de répétition.

Laurent Ournac et Sandrine Quétier les présentateurs nous ont fait chanter une chanson de Gilbert Montagné, histoire de nous mettre tous dans l’ambiance. Il nous manquait un peu les paroles, mais c’était sympa. Le chauffeur de salle Rémy nous a bien répéré qu’il fallait faire du bruit, pour compenser le manque de public, notamment d’applaudir lors des porters et de ne pas hésiter à siffler et à faire des « hou, hou », quand nous n’étions pas d’accord. Nous nous en sommes pas privés, c’est Chris Marquès toujours aussi dur dans ses jugements qui en a profité, mais il semble aimer cela.

Sandrine Quétier était très souriante, détendue, se tournant vers le public pour discuter. Egalement, Jean-Marc Généreux à un moment donné s’est déplacé pour venir parler au public.

Les danseurs stars sont arrivés. Ils avaient très détendus. Certains répétaient avant leurs prestations quelques éléments de leur chorégraphie. Les danseurs professionnels avaient l’air très à l’aise, mais ils sont habitués.

dals choré de groupe

Personne n’avait l’air d’être stressé, il régnait une bonne ambiance, qui mettait tout le monde à l’aise. Il était demandé au public de donner de l’énergie aux artistes.

J’ai aimé voir les tenues, mais en regardant le replay je me suis rendue compte que j’ai raté pas mal des effets spéciaux avec les petits personnages de Disney sur la piste. Je pensais que le thème qui ne m’était pas connu lors de la réservation n’était pas terrible, mais j’ai beaucoup aimé l’utilisation qui a été faite.

Une fois l’émission commencée, tout a été vite. Nous avons eu droit à deux chutes, non graves heureusement, celles de Enjoy Phénix et de Véronic Dicaire.

C’est finalement Vincent Niclo qui a été éliminé, je pensais que cela aurait été Fabienne Carat, mais je pense qu’elle est en danger pour la session suivante. Egalement, c’est Enjoy Phénix qui est en dessous du reste. On risque de se retrouver avec Priscillia, Véronic Dicaire, Loïc Nottet et Olivier Dion en finale. A mon sens, ce serait Loïc Nottet qui est le plus talentueux, bien qu’il est moins doué dans les classiques, mais il danse avec Denitsa qui a gagné l’année dernière avec Rayanne Bensetti, et jusqu’ici il n’y a jamais eu deux fois de mêmes gagnants. De même, il y a toujours eu alternance entre fille et garçon gagnants côté « stars ».

J’ai eu l’occasion de parler pendant la longue attente -je déteste ne rien faire- avec une passionnée de l’émission qui venait de Bordeaux et était descendue dans un hôtel Porte de la Chapelle. Elle m’a dit qu’il est intéressant de retrouver les danseurs lors de la tournée d’été sur les plages (voir ici). Les danseurs sont alors beaucoup plus détendus.

Il va y avoir aussi la tournée Danse avec les Stars dans les grandes villes (Marseille, Lille, Bordeaux, Nantes…), comme par exemple au Zénith de Paris en janvier 2016. Les tarifs des places vont de 32 à 85 euros, certainement un beau spectacle.

136979-danse-avec-les-stars-au-zenith-de-paris-en-janvier-2016-2

La sortie a été beaucoup plus rapide. Elle s’est bien faite aux alentours de minuit, donc avec la possibilité de reprendre les transports en commun pour ceux qui n’étaient pas venus en voiture.

Même si par moments, je me suis demandé si je n’aurais pas été mieux à regarder le spectacle de mon canapé, j’étais très heureuse de m’avoir fait violence pour vivre ce spectacle en prise directe sur le plateau.

La prestation de Loïc Nottet et Denitsa sur Mary Poppins était éblouïssante et ils ont été très acclamés par le public. La musculature d’Olivier Dion est aussi spectaculaire, il doit beaucoup s’entraîner et aussi surveiller ce qu’il mange.

Si vous avez l’occasion, n’hésitez pas à vous rendre sur place, c’est une expérience unique ! Alors, cela vous dit ?

Publicités