Étiquettes

, , , , , , , , ,

Moi, j’en fais une consommation incroyable, mais un chien ?

avis de grand frais

Et bien dans ce roman, les maîtres quand ils sortent le soir installent le chien sur le canapé et lui mettent son émission cuisine préférée à la télé. Ils vont même lui acheter des cassettes vidéo d’émissions culinaires dont ils sont sûrs qu’il ne les a pas vues.

Mais je vous rassure, le livre tourne autour d’une histoire de couple après 15 ans de mariage, un imbroglio, la femme qui se met à douter de la fidélité de son mari, parce que sa meilleure amie pense que celui-ci lui a fait de mauvaises recommandations pour un job qui lui tenait à coeur. Et l’astuce prend… la femme se met à douter et finit par précipiter son mari dans les bras d’une « chasseuse de tête ». Il lui avoue son incartade le jour de la St Valentin (toujours très délicat), et celle-ci ne supporte pas, d’où séparation.

La femme rencontre un autre homme que le chien n’aime pas, et se met à le mordre. En revanche, quand le mari revient à la maison pour prendre les enfants, il lui fait la fête jusqu’à presque chanter.

J’ai passé un bon moment à lire ce livre, pas tout à fait fini, car il y a encore un rebondissement à la fin.

futures lectures

Je suis allée aussi faire le plein à la médiathèque: j’ai repris un « Douglas Kennedy« , un livre qui parle d’une cuisinière anglaise qui n’a pas sa langue dans la poche et qui a inspiré 40 ans plus tard le scénariste de la série Downton Abbey.

Et un livre « girly » comme je les aime, « Les Tigresses de Park Avenue » : une critique « humour corrosif et dialogues piquants… On s’amuse beaucoup ! ».

Voilà le petit point lecture pour l’animation de Virginie B du samedi. Je n’y suis pas régulière, car le samedi, nous sommes tous très occupés par les courses et autres.

Et vous, que lisez-vous ces temps-ci ?