milkshake cocktail anniversaireJ’ai fêté avec un milkshake cocktail intitulé « Start to dream », dans un joli endroit de Paris près de St Lazare, très fréquenté en ce jeudi soir.

milkshake cocktailIMGP0009-011Je l’ai accompagné d' »onion rings », car je n’avais pas trop de temps avant ma séance de cinéma.

IMGP0013-009et voici mon « selfie » d’anniversaire. Cristina Cordula ne serait pas contente, mais je ne suis pas maquillée du tout, pas de rouge à lèvres, pas d’anticerne, pas de poudre ou de fond de teint. Je suis partie comme une flèche de chez moi, retenue par un dernier appel téléphonique qui m’a plutôt énervée qu’autre chose, et je n’ai pu assister à la séance gratuite que m’avait offert les cinémas Gaumont-Pathé pour ma fidélité. Mais j’ai décidé que coûte que coûte, je sortirai plutôt que de me lamenter chez moi, de ressasser et de broyer du noir. J’aurais dû être en Normandie près de ma maman, mais j’avais un rendez-vous avec les assistantes sociales de ma ville, qui s’est très mal passé, ce qui n’était pas prévu, mais ces « dames » m’ont planté un dossier, et m’ont joué un tour de cochon, mais la riposte de ma part risque d’être extrêmement sévère !

IMGP0018-006

C’est un anniversaire, mais pas celui seulement de ma naissance, c’était il y a 7 ans, jour fatal où est arrivé sur mon PC de bureau cette note d’organisation qui m’attribuait des tâches infaisables. Je croyais que c’était une erreur, mais la direction n’a pas voulu revenir dessus, le directeur du département voulait ma perte ! Et vous connaissez la suite, agression par une personne des ressources humaines, et divers actes et procédés de harcèlement pour me faire plier, me faire démissionner ou me « faire suicider ». D’où ma maladie, et ces longues batailles judiciaires coûteuses, compliquées, avec plusieurs manoeuvres de corruption à plusieurs niveaux de la part de mon ex-employeur.

Au milieu de tout cela, internet, le téléphone, la télé qui plantent, et m’empêchent d’avancer dans mes dossiers. Demain, un technicien de France Télécom se déplace, car il y a un vrai problème. J’ai quand même pu récupérer internet et le téléphone, mais il ne faut pas que j’allume la télé, car c’est elle, la vilaine, qui plante tout !

Je remercie tous ceux qui m’ont témoigné du soutien pour ces moments très pénibles, surtout à cause des  satanées assistantes sociales  Résultat j’ai le coeur qui bat trop vite, je suis complètement oppressée, je suis repassée dans une pharmacie pour refaire un contrôle de rythme, mais la pharmacienne n’avait pas d’appareil. Je n’ai pas pu m’empêcher de fondre en larmes quand j’ai reçu un gentil message de mon amie-blogueuse Marylène. Quand le serveur est venu me demander si je voulais autre chose,  j’étais très gênée de relever la tête, alors que j’avais les yeux très humides. Voilà, le compte rendu de cette journée, normalement la journée d’un anniversaire devrait être festif, Freud le disait, les dates anniversaires sont très importantes. Cette année, je n’aurais pas su protéger ce moment particulier.

Autre article à suivre mon compte rendu du film vu ce jour : Lucy de Luc Besson, attention chef d’oeuvre !