Étiquettes

, , , , , , , , , , , , ,

Ce magazine présenté par le sémillant Laurent Delahousse sur France2 promet qu’Anne Sinclair s’exprimera enfin sur l’affaire DSK d’il y a 3 ans, et qui a tant affolé les médias, et a tant surpris les citoyens français.

anne-sinclair-1_4883601

A l’époque, nous avons appris que cette journaliste bien connue grâce au journal 7 sur 7 était milliardaire, ce qui lui a permis de financer la résidence gardée de luxe à New York de son mari, Dominique Strauss-Kahn, que nous avons découvert ce jour du mois de mai 2011 sortant du commissariat de police d’Harlem à New York, menotté, hirsute, non rasé, traits tirés. Une image impossible chez nous en France qui protégeons la présomption d’innocence.

C’était juste au moment où il devait annoncer sa candidature à la Présidence de la République Française pour les élections de 2012.

En même temps que ces images, est arrivé le déballage des tendances de Dominique Strauss-Kahn, bien au-delà d’infidélités, ou de tromperies, c’était  l’addiction au sexe qui l’a fait (ou l’aurait fait) s’attaquer à une femme de chambre de l’hôtel.

Une véritable stupeur, et incompréhension… On a parlé de pièges, de complots, je crains fort malgré tout qu’il y ait de cela, DSK ayant révélé que son talon d’Achille était les femmes.

Au milieu du battage médiatique, les séances au tribunal, le jeu des avocats, le décryptage des différences des procédures entre la justice française et américaine, Anne Sinclair était présente auprès de son mari, exemplaire, plus belle que jamais, la tête droite.

Les médias indiquaient qu’elle lui pardonnait tout trop amoureuse, jusqu’à l’affaire du Hilton, où elle a fini par abandonner la bataille. Elle aurait refait sa vie, et DSK aurait eu d’autres aventures, et aurait beaucoup perdu, en plus de son travail, car c’est elle qui avait la fortune.

Il est clair qu’elle aurait voulu être la première Dame de France, l’épouse du Président de la République, rôle maintenant contesté depuis des événements récents.

Son rêve a dû s’effondrer en même temps, mais il semblerait qu’elle ne croit toujours pas en la culpabilité réelle de son ex-mari, (lire ici), bien que la victime ait été indemnisée grassement pour mettre fin à l’affaire.

Depuis, DSK semble faire des conférences, du consulting : ses connaissances en matière d’économie mondiale sont toujours reconnues.

Un film doit sortir bientôt, un film qui a été difficile à mettre au point, beaucoup de producteurs craignant les retours de bâtons. C’est Gérard Depardieu qui tient le rôle de DSK.

A ce propos, nous apprenons que ce film intitulé « Welcome to New York » ne sortira pas en salles, mais sera une exclusivité internet. Il faudrait payer 7 euros pour le voir, au moment du Festival de Cannes.

lire à ce sujet :

http://www.numerama.com/magazine/29158-le-film-sur-dsk-avec-depardieu-sera-une-exclusivite-internet.html

http://www.ouest-france.fr/dsk-le-film-avec-depardieu-ne-sortira-pas-en-salles-2208722

http://www.rtl.be/people/people/news/765507/le-film-sur-dsk-avec-depardieu-ne-sortira-pas-en-salles

http://www.closermag.fr/people/people-francais/le-film-sur-dsk-avec-gerard-depardieu-sortira-directement-en-video-309420

welcometonewyork