Étiquettes

, , , , , ,

IMGP2525

Toujours en train d’explorer mes limites en matière culinaires, surtout avec des préparations, je prends des risques importants (…), quoique on peut quand même rater.

Par exemple, là, il faut faire bouillir pendant 2 mn après avoir ajouté la poudre, et comme je ne savais quelle était la consistance, je crois que j’ai dépassé, si bien que ma panna cotta au lieu d’être légère a plus la consistance d’une semoule.

IMGP2234

Ensuite il faut laisser refroidir et mettre au réfrigérateur pendant 4 à 5 heures, le moment où justement la panna cotta devient consistante.

Au goût j’ai trouvé intrinsèquement face : j’ai rajouté du coulis de framboises de préférence au caramel et ai décoré de bonbons fraises genre Takada, avec un biscuit spéculoos. Je pense que cet entremets  irait très bien pour un cheesecake.

Je crois aussi qu’on peut faire des rations moins copieuses.

IMGP2244Un peu d’histoire culinaire avec notre ami « wikipédia » : la panna cotta est originaire d’Italie, plus particulièrement du Piémont.

« L’origine exacte de la panna cotta n’est pas connue mais plusieurs théories suggèrent que la crème, très prisée en Italie du Nord, était historiquement consommée nature ou sucrée à l’aide de fruits ou de noisettes. Les recettes les plus anciennes employaient des arêtes de poisson bouillies à la place de la gélatine. Le sucre, produit d’importation coûteux, n’était alors pas accessible aux classes populaires. »

(je ne sais pas si j’aurais apprécié autant la panna cotta faite avec des arrêtes de poisson, je crois que là, elle me serait restée au travers de la gorge).

C’était mon mercredi gourmand pour Anne-Laure T. un peu en retard pour cause de festivités bloguesques (cérémonie des Golden Blog Awards 2013)

photo(22)