Étiquettes

, , , , , , , ,

free-vector-pack-de-stock-d&-39

Cela fait quelques jours que je devais écrire un article sur le thème des fameux « frais d’intervention » que facturent certaines banques.

Je savais que cela bougeait sur le sujet, et l’actualité m’a rattrapée.

En effet, ses fameux frais d’intervention vont être plafonnés » annonce ce jour Pierre Moscovici, Ministre de l’Economie, ou comment faire avaler une couleuvre aux consommateurs, mine de rien je t’embrouille !

Parce qu’en fait, les frais d’intervention ne correspondent absolument à rien. Il s’agit de frais dits de forçage, or il n’y a pas forçage. Les sommes sont automatiquement  débitées, surtout pour les paiements par carte bancaire, car elles sont garanties. Il en est différemment des chèques, d’ailleurs les frais pour les chèques rejetés sont beaucoup plus élevés.

Il n’y a donc aucune intervention du banquier, qui dans chaque agence, le matin, étudie un listing des comptes présentant un découvert, craché automatiquement par la machine.

En revanche, la seule intervention manuelle est celle qui consiste à débiter chaque compte qui a dépassé son découvert autorisé, de ces frais d’intervention.

***

Lire particulièrement cet article confirmant que les banques facturent un service qu’elles n’effectuent pas :

– « La mise en place d’un plafond général est justifiée pour ces commissions d’intervention, car les banques n’effectuent aucun travail sur cet aspect-là : elles se font payer pour un travail qu’elles ne font pas. »

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/adoption-projet-reforme-bancaire-quels-sont-frais-vraiment-injustifies-maxime-chipoy-748923.html#cWxykrh10ZECg02Q.99

***

Je crains qu’on ne leurre encore les consommateurs qui se disent chouette, pas plus de 80 euros par mois pour frais d’intervention… déjà il faut y arriver !

http://www.boursier.com/actualites/economie/les-frais-d-intervention-bancaire-plafonnes-a-80-euros-par-mois-20610.html

En plus, cela n’occulte pas les agios. Au journal de France2, il vient d’être indiqué 12 %, or le coût de vie augmente de 1%, c’est donc très juteux pour les banquiers cette double facturation maintenant autorisée.

En effet, jusqu’ici les juges avaient interdit cette double facturation demandant aux banquiers d’inclure ces frais d’intervention dans les agios, ce qui reviendrait à facturer à taux usuraire, donc interdit.

Lire ces décisions de justice :

http://www.banque-info.com/fiches-pratiques-bancaires/les-frais-d-intervention-sont-ils-legaux

http://www.cent20.net/spip.php?article261

Donc avant, on pouvait demander (et obtenir) le remboursement des frais d’intervention, et maintenant on ne peut plus. C’est fantastique !

Certains internautes plus malins que les autres, pouvaient donc s’appuyer sur la jurisprudence existante et demander à leur banquier de rembourser ces frais indûment perçus, ce qu’ils obtenaient assez facilement .

(voir ici :http://www.leparticulier.fr/jcms/c_108506/plusieurs-banques-condamnees-pour-leurs-frais-dintervention)

Et il s’agit de 8 euros par opération : imaginez que vous avez pris 10 euros un jour à un distributeur, pas plus car vous avez atteint le plafond des débits de la carte.

Deux jours plus tard, vous pouvez prendre 20 euros.

Un « fournisseur », remboursement de mutuelle, maladie, pôle emploi, salaire a du retard dans le virement, et vlan à découvert, il vous en coûtera 16 euros.

Il m’est arrivé qu’un employeur fasse exprès de me bloquer un dossier, résultat 2 mois sans revenu… une autre fois, un de mes fournisseurs a eu une erreur informatique, je n’ai été créditée que 15 jours plus tard, le temps qu’après attente, je me manifeste, le temps des validations comptables, du week-end, car cela arrive toujours avant un week end… et vlan découvert, et frais d’intervention.

Cette mesure qui a l’air de prendre en compte les plus petits revenus, limite de 4 euros pour les plus défavorisés, 20 euros maximum par mois, ne va donc qu’être légalisée par décret, et donc aucun remboursement ne pourra plus être demandé.

Selon le journal de France2, les Français sont en moyenne 28 % une fois par mois en dehors du découvert autorisé, et pour 65 % 1 fois par an. Avec les conditions économiques actuelles, le chômage, la pénurie d’emploi, la hausse de 5 % de l’EDF, cette mesure savamment déguisée comme un avantage va encore mettre en difficulté des ménages sur le fil du rasoir.

En plus certaines banques comme la Banque Postale, et d’autres, n’appliquaient pas de « frais d’intervention » : que va-t-il se passer ? elles-aussi vont-elles changer leurs tarifications, et inclure ses frais d’intervention dans le processus ?

***

Je pense, en plus,  que personne n’aime spécialement être à découvert, car cela coûte des sous ! Et la légende qui dit que les banquiers aiment bien les découverts, c’est faux : les banquiers aiment les comptes bien garnis, les clients à qui ils peuvent vendre plein de services, des comptes en action, sur lesquels ils perçoivent des commissions.

Certains déjà plaignent les banques : « cela va leur faire un manque à gagner, les pauvres »… que nenni, cela leur permet de récolter encore plus d’argent, avec les frais de tenue de compte, inclus dans les frais de carte bancaire, aux contours bien indéfinis.

« On ne nous dit pas tout  » et on nous roule bien la tête dans la farine…

Au lieu d’être de l’information, on nous désinforme !

credit-stock-de-cartes-vectorielles_18-5292 (1)

 

 

Publicités